Entorse de la cheville

 

L’entorse de la cheville est très souvent rencontrée lors de la pratique du football, pouvant être répétitive si une prise en charge et une conduite thérapeutique sérieuse ne sont pas effectuées dès la première entorse. 

Des services d’urgence accueillent tous les samedis et dimanche de nombreux footballeurs ayant présenté une torsion rotation de la cheville avec une douleur élective au niveau de la face externe, un gonflement, afin de confirmer le diagnostic d’entorse.

 

Le Mécanisme de l’Entorse :

Il s’agit le plus souvent d’un mécanisme de torsion en varus, soit seul sur un sol irrégulier, soit à la suite d’un tacle ou au contraire après réception lors d’une phase de jeu collective sur le pied de l'adversaire.
On peut estimer qu'il s'agit de l'accident le plus fréquent du football, que les facteurs prédisposants sont le mauvais état du terrain, des chaussures inadaptées au sol, une instabilité préexistante, ou un tacle mal réalisé.

 

Conduite à tenir :

Le médecin retrouvera :
- une douleur exquise sur la face externe de la cheville
- un œdème péri-malléolaire
- une ecchymose (hématome) le long de la face externe de la cheville
- des mouvements très douloureux en flexion extension varus valgus

 

Le diagnostic sera clinique et radiologique selon des critères simples : 

Il existe 

• une douleur à la palpation de la partie postérieure de la malléole externe, 
• une impossibilité de marcher immédiatement après l'accident
• une douleur en dehors du trajet du ligament latéral externe
dans ce cas, on peut suspecter une entorse et une déchirure et un arrachement osseux.

Un bilan radiologique doit être fait : face, profil, face en rotation externe du pied avec
des clichés complémentaires selon l'habitude ¾ externe ou forcé. 

Il est difficile en cas de doute de pouvoir, sans bilan radiologique, affirmer ou non de la présence d'une petite fracture de la malléole externe.
Dans ce cas, que l'on soit footballeur professionnel ou simple sportif passionné, il est difficile de ne pas conseiller la réalisation d'une radiographie qui peut être complétée dans un second temps par une échographie tendino-articulaire.

 

Prise en charge :

En fonction de la gravité de l'entorse, on pourra conseiller la simple immobilisation par strapping souple jusqu’à la pose d'une orthèse avec interdiction de marche pendant une durée pouvant aller jusqu’à trois semaines.

 

La rééducation :

Elle est essentielle pour limiter les récidives et redonner une sensation de stabilité au footballeur. Le kinésithérapeute joue un rôle capital dans la prévention secondaire des entorses tibio-tarsiennes et dans la réhabilitation à l'effort.

Conclusion :

Les entorses du ligament latéral externe type tibio-tarsiennes sont fréquentes chez les footballeurs. Une bonne prise en charge associée à une rééducation proprioceptive va limiter les récidives.
Bien se chausser en fonction du terrain, jouer en respectant l'autre et en pratiquant des tacles «propres» reste une bonne prévention afin d’éviter cet accident fréquent du footballeur.

 

Le strapping préventif de la cheville :

L’application de bandages de contention ou strapping (bandages fonctionnels) se répand de plus en plus dans la médecine sportive. Ces bandages fonctionnels sont réalisés en cas de lésions musculaires, tendineuses et ligamentaires. Les zones de l’organisme se trouvant dans un processus de guérison sont particulièrement exposées aux blessures. L’application judicieuse d’un bandage de soutien, p. ex. d’un strapping, permet de reprendre l’entraînement immédiatement ou du moins de réduire autant que possible la durée d’interruption de l’entraînement suite à une blessure. 

L’idée de base du strapping est la suivante : le bandage de contention devrait permettre de décharger un membre blessé ou particulièrement exposé aux blessures en empêchant les mouvements qui pourraient provoquer une surcharge, sans entraver trop fortement la fonction de ce membre.

Un maximum de stabilité pour un maximum de mobilité.
La contention joue un rôle important comme possibilité de stabilisation pour un membre fragilisé. 

En cas d’application judicieuse, le bandage de contention peut s’avérer très utile. 

Il ne doit cependant pas être considéré comme solution miracle pour toutes les situations.

 

 

QUESTIONNAIRE